La mise en place du prélèvement des impôts à la source crée une situation particulière pour la déduction des travaux sur les revenus fonciers. L’année 2018 étant considérée comme une année « blanche », les revenus perçus sont dans la majeure partie des cas non taxés, donc les déductions sont non applicables.

 

Mais pour ne pas pénaliser le secteur du bâtiment, le gouvernement a mis en place un fonctionnement fiscal transitoire. Ainsi, au titre de 2019, la déduction correspondra à la moyenne des travaux effectués en 2018 et 2019.

 

En résumé, si vous réalisez pour 10 000 € de travaux en 2019 sans aucune dépense en 2018, vous pourrez déduire que 5 000 € au titre de 2019. Et si les travaux sont répartis sur 2018 et 2019, avec 5 000 € chaque année, la déduction sera identique.

 

Si vous souhaitez des précisions, contactez-nous pour étudier plus en détails votre situation.

Retour Actualité